Georges Finaud

Né en 1896, décédé en 1976, Georges Finaud fut un grand ami de Pierre Coutras.
Homme de lettres, journaliste et éditeur, il était membre des Ecrivains combattants.

Il publie des articles, des préfaces, et des romans :

Choisy, la reine (1962)
L’Homme aux yeux cernés (1934)
L’Embellie (1932)
Le choc (1927)
Autour du congrès de Nice (1926)
Herma (1925)
Croquis & paysages littéraires (1922)
Victor Gelu, poète marseillais (1923)
Les Stigmates (1921)

Il partage avec Pierre Coutras la direction littéraire des éditions de Pro Arte.

Continuer la lecture de Georges Finaud

Charlette se marie…

Gazette Littéraire 1er juillet 1933
Gazette Littéraire du 1er juillet 1933
Charlette se marie… Roman par Pierre Coutras

Sous ce format « journal » fort incommode, nous trouvons en fait, sous le titre « Charlette se marie », les « Impressions de la Nouvelle Mariée », publié en 1922.

La Gazette Littéraire 1er juillet 1933 Charlette se marie
La Gazette Littéraire 1er juillet 1933 « Charlette se marie »
La Gazette Littéraire 1er juillet 1933 Charlette se marie
La Gazette Littéraire 1er juillet 1933 « Charlette se marie »

Autre publication en format journal :

Charlette se marie
Le Roman Vivant avril 1931 : « Charlette se marie »

Scéniophrès

« roman historique Egyptien de la XIIème dynastie » – 1922

Le 26 novembre 1922, dans la Vallée des Rois, en Egypte, Howard Carter et Lord Carnavon ouvrent la tombe de Toutânkhamon, et l’égyptologie franchit un tournant décisif.

Elle a déjà pris un nouvel essor à la fin du XIXème siècle, le pillage de tombes ayant laissé la place à une démarche scientifique, dont témoignent de nombreuses publications très documentées.

Revenons à Pierre Coutras, né en 1889. Il suit des études classiques jusqu’à la Licence de Droit. Ses propres recherches, sa curiosité, font de lui un homme cultivé qui suit de près l’actualité et les fabuleux progrès du début du XXème siècle.

Continuer la lecture de Scéniophrès

Mensonges, roman

Pierre Coutras publie « Mensonges » en 1964, c’est son avant-dernier roman. Construit de manière originale, le roman propose deux voies et deux fins alternatives. Ce procédé permet à l’auteur d’exposer ses théories originales.

Mensonges, roman de Pierre Coutras
Mensonges, roman de Pierre Coutras

En attendant une analyse plus complète, nous présentons ci-dessous deux « prière d’insérer » décrivant ce roman.

Prière d'insérer pour le roman Mensonges
« Prière d’insérer » présentant le roman Mensonges
Prière d'insérer pour le roman Mensonges
« Prière d’insérer » présentant le roman Mensonges

Le cierge qui fume

Le roman

Le cierge qui fume, roman de Pierre Coutras
Le cierge qui fume, édition de 1930
Le cierge qui fume, roman de Pierre Coutras
Le cierge qui fume, édition de 1956

Pierre Coutras achève ce roman le 13 septembre 1930.
Il dédie ce livre à ses filles : Yvonne alors âgée de 16 ans, et Jeanne qui en a 4.
Le personnage principal, occultiste et mage noir, raconte les angoisses qu’il va vivre en découvrant, dans les yeux de sa petite fille, le signe de sa mort inévitable lorsqu’elle atteindra ses 20 ans.

Romancé mais très autobiographique, ce livre est le reflet de l’amour que Pierre Coutras éprouvera toute sa vie pour ses deux filles, amour incontestable pour tous ceux qui ont approché cette famille, accédé aux journaux intimes et aux courriers familiaux.

En 15 chapitres, Pierre Coutras décrit les affres d’un père voyant grandir une enfant adorée tout en sachant qu’il la perdra à une échéance de plus en plus proche. Nous la voyons nous aussi grandir, et il est évident que la petite Audette est Jeannette, et que la jeune fille Aude est Yvonne.

Nous savons aujourd’hui que ce malheur arrivera : Pierre Coutras subira la perte de sa fille aînée Yvonne, âgée de 64 ans, en 1978, alors que lui même est âgé de 89 ans. Il lui survivra 3 ans. Prémonition ? Peut-on dire que l’on provoque les événements que l’on redoute trop ? Il n’y a pas de réponse.

La partie sentimentale du roman est extraordinaire, par la justesse des descriptions des phases par lesquelles passe ce père désespéré.

Mais on ne peut négliger l’implication des arts occultes dans l’histoire. Pour ceux que cela intéresse, penchons-nous sur cet aspect du roman.

Derrière le roman

C’est dans un autre article à venir que nous analyserons l’apprentissage occulte que décrit Pierre Coutras dans « Le cierge qui fume » et dans ses autres romans, ses sources, ses pratiques et son accomplissement.

A l’exception du premier chapitre, intitulé «Au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit !» chacun des 14 chapitres suivants porte le nom d’un démon.
Est-ce juste un effet de style, destiné à renforcer l’idée que le narrateur est bien un mage noir, où peut-on aller plus loin ?

S’il a une connaissance approfondie de ces démons, il faut que Pierre Coutras ait étudié la Theurgia Goetia, une des parties du «Lemegeton», ou «Clavicule de Salomon», ou bien la Pseudomonarchia daemonum. Et dans ce cas, il y aura un lien entre le contenu du chapitre, et le choix du démon qui le parraine. Ce sera l’objet de l’étude qui suit.

Attention, les résumés des chapitres ci-dessous racontent l’histoire, il vaut mieux lire « Le cierge qui fume » avant d’aller plus loin…

Ars Goetia, évocation des 72 démons.

Chapitre 1
Dans ce chapitre très court, deux pages, le narrateur décrit son environnement, celui d’un mage noir, et se demande s’il peut raconter cette histoire…

Chapitre 2
A l’âge de 20 ans, le narrateur a étudié toutes les branches des sciences occultes, dans l’ombre, fabrique de l’or, et a donné son âme au Diable.
« Mais je la lui avais reprise en constatant que je n’en avais pas »

Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit !

S’en souvenir à la fin du livre.



Baël
Premier démon de la liste établie dans le Lemegeton, il commande à 66 légions infernales dans la partie orientale des enfers.
Son invocation permet de se rendre invisible, ou de devenir sage.

Baël

Chapitre 3
En découvrant qu’il peut être fou d’amour pour sa petite fille, le narrateur pose des questions qu’il vaut mieux ne pas poser, et obtient une réponse qui va lui gâcher la vie.

Pursan
20ème pour le Lemegeton, il commande 22 légions infernales.
Il connait le présent, le passé, l’avenir ainsi que les choses cachées comme les trésors

Pursan

Chapitre 4
Convaincu qu’il ne peut rien empêcher, le narrateur prend le problème à l’envers, et tente de se consoler en considérant les avantages qui accompagnent le malheur à venir, et ses côtés positifs.

Méphistophèlés

Méphistophélès

Prince de l’Enfer, il incarne parfois le diable sur terre : c’est sous sa forme que le diable rend visite au Docteur Faust.

Il est la personnification de la négation.

« Je suis l’esprit qui toujours nie ; et c’est avec justice : car tout ce qui existe mérite d’être détruit, il serait donc mieux que rien n’existât »

Chapitre 5

Un peu avant 3 ans, l’enfant tombe gravement malade, et son père pense que la malédiction se réalise plus tôt que prévu.
Sa souffrance est indicible, et il invoque Dieu et tous les saints auxquels il ne croyait plus.


Byleth
Roi des Enfers commandant à 85 légions infernales, Byleth est en 13ème position dans la liste de démons du Lemegeton.
Son invocation est terrifiante, et demande un courage exceptionnel. Mais si elle est réussie, il se présentera soumis pour aider son invocateur.

Byleth

Chapitre 6

L’enfant guérit miraculeusement, et son père est déchiré entre la joie immense et le chagrin à venir.



Paymon
Paymon enseigne les arts, les sciences et les choses secrètes. Rattaché aux Anges, aux Dominations ou aux Chérubins, selon les sources, il commande à 200 légions.

Paymon

Chapitre 7

L’enfant se porte de mieux en mieux. L’amour de son père grandit encore, et avec lui les angoisses.
Il passe le plus de temps possible avec sa fille, la regardant dormir la nuit, et voudrait arrêter le temps.

Bélial
Bélial est un démon qui personnifie le Mal dans la tradition juive et chrétienne.
Il est cité 27 fois dans la Bible.

Bélial et ses serviteurs

Chapitre 8
Aude atteint 7 ans, l’âge de raison, et demande à ne plus dormir dans la chambre de ses parents.
La séparation est une grande souffrance pour tous, mais surtout pour son père, qui doit désormais monter à l’étage pour surveiller le sommeil de sa fille.
Il imagine ce que seront les nuits sans Aude dans la chambre lorsqu’elle aura vraiment disparu.

Asmodée
Asmodée est un des rois de l’enfer. Il possède trois têtes : de buffle, d’homme et de bélier. Il a la queue d’un serpent et les pattes d’une oie. Il chevauche un dragon infernal et porte une lance. Il enseigne la géométrie, l’arithmétique, l’astronomie, la gématrie, l’artisanat. Il peut rendre l’invocateur invisible et lui faire connaître les trésors cachés, mais il sème aussi la dissipation et la terreur.

Asmodée

Chapitre 9
Aude prépare sa première communion.
Elle est très mystique, et son père pense basculer à nouveau vers la religion catholique, éventuelle source de réconfort.
Mais il demeure « dans son matérialisme et sa désespérance ».
La vision de Aude en tenue de communiante éveille en lui le souvenir de sa petite sœur décédée, ensevelie dans sa robe de communion.

Zapan
Le Lemegeton le mentionne en 61e position de sa liste de démons. Selon l’ouvrage, Zagan ou Zapan est un des grands rois de l’Enfer. Il apparaît comme un buffle avec des ailes de griffon, pouvant prendre forme humaine. Il peut transformer le vin en eau, le sang et l’eau en vin. Il peut transformer des morceaux de métal en pièces de monnaie du même métal. Il peut rendre les hommes sages. Il dirige 33 légions infernales. Il est aussi le démon de la révolte.

Zagan, ou Zapan

Chapitre 10
Aude a 10 ans. Son père a souhaité qu’elle ne fasse pas d’études, elle n’apprend que ce qui lui plait. Elle n’est plus blonde aux yeux gris-bleus, mais châtain foncé aux yeux noirs : Yvonne prend la place de Jeanne.
Aude excelle dans les travaux féminins, comme sa mère, en musique, en peinture et en dessin. Elle aime et conduit les automobiles, au mépris des lois.
Dans ce long chapitre, le narrateur liste tout ce qu’il n’aime pas, puis tout ce qu’il aime, et Aude a les mêmes dégoûts et les mêmes passions que son père…

Satan
Présent dans le satanisme, le judaïsme, le christianisme et l’Islam, Satan incarne le mal et la tentation. Créature céleste, il est à l’origine l’« accusateur » ou l’« adversaire » avant de devenir le Diable, prince des démons.
Il est parfois associé au Serpent de la Genèse, à Baal, Belzébuth et Méphistophélès…

Satan

Chapitre 11
Aude a 15 ans…
Sa beauté se révèle.
Elle fait son « entrée dans le monde » à l’occasion du grand bal organisé pour son anniversaire.

Ahriman
Incarnation du mal dans le zoroastrisme, religion Perse née au VIème siècle avant notre ère.
Représentant la noirceur absolue, il permet aussi à la lumière d’exister…
Nous sortons ici de la démonologie classique.

Ahriman

Chapitre 12
Aude a 16 ans, son père 40.
Il se sent vieux, alors qu’il voit la puissance de la jeunesse dans sa fille…
Leur relation est de plus en plus fusionnelle, et il a le sentiment que lorsqu’elle disparaitra, lui et sa lignée s’éteindront également.
Un jeune homme s’éprend d’Aude, elle l’aime aussi, on les fiance…

Typhon
Nous voici maintenant dans la mythologie grecque…
Divinité primitive malfaisante, fils de Gaia (la Terre) et de Tartare, il est le Titan des vents forts et des tempêtes.

Typhon, démon à 3 têtes, ailes et queue de serpent…

Chapitre 13
Le narrateur amène sa fille chez un vieux mage, son maître en sciences occultes.
Celui-ci annonce au père désespéré une nouvelle extraordinaire : Aude est amoureuse, elle est sauvée, le signe d’Astaroth a disparu de ses yeux !






Sisciah
Nous avons affaire ici à un démon-serpent plutôt rare de la tradition hindoue… Tellement rare qu’on n’en trouve aucune illustration !

Astaroth à qui est attribué « le Signe » ici est un puissant duc. Il a la figure d’un ange devenu fort laid, se montre chevauchant sur un dragon infernal et tient une vipère dans sa main gauche. On l’identifie à son odeur fétide, et celui qui le fait venir doit prendre garde à son insupportable puanteur en tenant sous ses narines un anneau magique en argent pour se préserver de son odeur. Il enseigne les arts libéraux et permet de connaître le présent et l’avenir.

Astaroth

Chapitre 14
La joie du père est de courte durée : il connait maintenant le regret d’avoir gâché toutes ces années dans une angoisse inutile…

Mammon
Retour à la tradition judéo-chrétienne… Mammon symbolise l’adoration excessive des biens matériels (le Veau d’Or), le pêché d’avarice.
Il est parfois nommé comme un des princes de l’Enfer.

victime de Mammon…

Chapitre 15
Aude se marie et quitte la maison.
Son père, livré à lui-même, lassé de ses richesses inutiles, décide un soir d’invoquer le Diable…
Il rumine, regrette, et puis…

Il est nécessaire de lire ce dernier chapitre, témoignage d’une véritable transmutation alchimique…

Les sceaux des démons présentés dans cette colonne sont dus à Samuel Liddell « MacGregor » Mathers (1854 – 1918), grand maître des sciences occultes, un des fondateurs de l’Ordre Hermétique de la Golden Dawn.

Belzebuth
« Seigneur des mouches », il pourrait être un des plus puissants princes de l’Enfer, et commander 666 légions infernales.
Il se repait de l’idolâtrie.

Belzébuth

La plupart des illustrations dans cette colonne sont de Louis Le Breton (1818 – 1866)

Nous voici au bout de nos observations…

Pour trouver un lien évident entre le démon qui parraine chaque chapitre et son contenu, il faut aller beaucoup plus loin dans l’étude de la démonologie, ce qui peut être le travail d’une vie.
Ces liens ne sont pas apparents ici. Peut-être n’y en a-t-il aucun.

Il y a cependant des éléments remarquables : citer des démons est à la portée de tout le monde, même sans posséder le Lemegeton, et Pierre Coutras a pu lire cet ouvrage ou un autre sur le sujet, fort à la mode à l’époque où il écrit, dans la mouvance du courant occulte amorcé à la fin du XIXème siècle.
Par exemple le « Dictionnaire infernal » de Collin du Plancy.
Plus intrigantes sont les citations de Ahriman, Sisciah, Typhon, relevant de traditions plus rares, donc d’études plus poussées.

Autre évidence : parmi toutes les sciences occultes, le narrateur choisit de pratiquer la Magie Noire et la Goétie.
Cette discipline est généralement abordée par des hommes (les femmes se tournent plutôt vers la Magie Blanche, ou Verte, aussi appelée Sorcellerie) en recherche de richesse et de pouvoir, la richesse par la transmutation alchimique des métaux, le pouvoir par l’invocation des démons et autres entités néfastes.

Cette pratique est fermement condamnée par l’Eglise, et on peut donc considérer le choix du narrateur, élevé dans la tradition catholique, comme une révolte, un reniement.

Mais c’est aussi très cohérent avec la personnalité de l’auteur, son milieu et son époque, nous y reviendrons dans un article consacré à sa relation avec l’ésotérisme.

Ici commence le voyage initiatique…

Arcane 0 - Le Mat - Le Fou
Arcane 0 – Le Mat – Le Fou




Les Contes Violets

Couverture des Contes Violets

Publiés en 1922
Editions de la Revue des Indépendants
242 Faubourg Saint Antoine
Paris

« Treize histoires authentiques à ne pas lire le soir »

Illustrations de Claire Finaud-Bounaud


Etrangement, Les Contes Violets sont le premier livre de Pierre Coutras que j’ai lu, petite fille… Il est vrai qu’il nous avait certainement transmis à nous, les petits-enfants, son goût pour l’étrange et l’épouvante…
Il est vrai que mes parents me laissaient lire ce que je voulais…
Il est vrai que nos parents nous laissaient les soirs de vacances, entre enfants, nous raconter des histoires de fantômes…

Prière d’insérer des Contes Violets

Voici 13 nouvelles (13 !) toutes différentes, mais dans lesquelles nous retrouvons des thèmes récurrents dans l’oeuvre de Pierre Coutras :
la mort, les fantômes, les squelettes, la folie… l’instant où tout bascule…

Pierre Coutras décrit les faits, réels comme imaginaires, avec une grande précision, démontrant une certaine expertise en conduite automobile (pas de surprise sur ce sujet !) mais aussi en pilotage d’avion, ou en dissection de cadavre, ce qui me laisse plus perplexe…

Deux de ces nouvelles témoignent de son horreur de la peine de mort, en particulier de la guillotine, que l’on finira par abolir… 60 ans plus tard.

Toutes révèlent, sous un apparent détachement, la crainte, l’horreur de ce qu’on ne peut maîtriser : la mort.

Croquis et paysages littéraires

Le cortège du pharaon
Le cortège du pharaon par Claire Finaud-Bounaud

Cette anthologie, publiée sous la direction de l’ami Georges Finaud, regroupe des textes de six auteurs différents décrivant des paysages.
Elle comporte 10 illustrations de Claire Finaud-Bounaud, épouse de Georges.
Pierre Coutras y propose un extrait de son roman situé dans l’antiquité égyptienne : « Scéniophrès ».
Je présente ici la préface de Georges Finaud, et le texte de Pierre Coutras, ainsi que l’illustration de Claire Finaud-Bounaud.

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Propriétaire pendant la guerre !



Propriétaire pendant la guerre !

Publié en 1917
Librairie académique
Perrin et Cie,
libraires-éditeurs
35 quai des Grands Augustins


Imprimé à Poitiers
Imprimerie G. Roy
rue Victor Hugo

Propriétaire pendant la guerre
Propriétaire pendant la guerre

Synopsis…

Le sujet est donné dans la préface écrite par Pierre Coutras : les difficultés rencontrées par les petits propriétaires suite aux lois les concernant promulguées pendant la guerre.
On trouvera dans l’article sur la pièce de théâtre « La question des loyers » des explications sur le contexte juridique de l’époque.
Le héros du livre est d’ailleurs le même que celui de la pièce : Paul Vartigué, 67 ans, propriétaire…

Arcane VIII La Justice
Arcane VIII La Justice