Pierre Coutras, un homme de son temps…

Pierre Coutras en tenue de coureur automobile sur sa Bugatti II Técla

Tandis que la Tour Eiffel s’élevait à Paris, en 1889, naissait à Marseille, dans la maison familiale, Pierre Coutras.

Descendant d’une lignée de marins, mais fils d’avocat, il devint avocat lui-même.

Homme de paradoxes, alors qu’il devenait dans son milieu professionnel « Le Pape des loyers », il fustigea toute sa vie dans ses propos et ses écrits, véritables pamphlets, le poids écrasant des lois, des réglementations, de l’administration et du fisc.

Homme foncièrement bon, il voua toute sa vie un grand amour à sa famille, qui le lui rend encore aujourd’hui, plus de 40 ans après sa disparition, par un véritable culte.

Cet original consacra du temps à l’écriture, à la poésie, à la peinture, à l’ésotérisme, à la presse, à des collections diverses et variées, à ses maisons de campagne – dans lesquelles il refusait l’électricité et l’eau courante – à ses amis et à sa famille.

Mais sa grande passion fut l’automobile.
Pionnier en ce domaine, il obtient le permis de conduire les motocyclettes à moteur en 1908, et les automobiles à moteur en 1909.
Il achète alors son premier véhicule, une De Dion-Bouton de 1903.

Une grande partie de ce site est donc consacrée à l’automobile, témoignage d’une époque de découverte et d’aventure.

Mais aussi aux oeuvres de Pierre Coutras : romans, poèmes, théâtre, articles de journaux, peintures.